fbpx
Réseaux Sociaux

3 méthodes pour identifier un retournement de tendance

Vous savez désormais comment reconnaitre la tendance (si vous avez raté notre dernier article sur le sujet, cliquez ici) et il va maintenant falloir identifier un retournement afin d’éviter les pièges du marché !

La loi de Dow

La loi de Dow, pour rappel, nous dit que si le marché fait des bas de plus en plus hauts et des hauts de plus en plus hauts, alors nous sommes en tendance haussière et inversement, en cas de bas de plus en plus bas et hauts de plus en plus bas que nous sommes en tendance baissière.

Pour l’identifier facilement, nous pouvons tracer des droites de tendances entre plusieurs points bas / hauts ; et lorsque celle-ci se fait casser, on pourra parler de début de retournement.

Pour confirmer ce retournement de tendance, il faut que l’une des 2 conditions soit remplie :

  • On revient sur la droite de tendance et on pullback dessus dans le sens opposé de la tendance : signe de retournement
  • On casse la droite de tendance de façon violente et on s’en éloigne très nettement. (Cette condition est plus difficile à confirmer, et je conseillerais de se baser sur la première, qui évitera le piège de la réintégration)

Les moyennes mobiles

De même que pour la loi de Dow, une moyenne mobile, de part son calcul (moyenne des x dernières précédentes) permettra d’identifier la tendance.

Pour repérer un retournement grâce aux moyennes mobiles, il faudra procéder comme pour la loi de Dow, à savoir une cassure de celle-ci, avec de préférence un pullback dans le sens opposé à la tendance initiale.

Une note importante pour les moyennes mobiles : plus la période choisie sera élevée (indépendamment de l’unité de temps), plus le retournement sera décisif. Je vous conseille de choisir une moyenne mobile de période supérieure à 50 afin d’avoir des signaux de qualité.

Les chandeliers japonais et figures chartistes

La dernière méthode afin d’identifier un retournement de tendance va être celle de l’analyse des bougies japonaises et figures chartistes. Il existe plusieurs configurations de retournement, je vais vous les lister, et je vous propose un petit article qui détaille chacun d’entre eux.

Conclusion

Grâce à ces 3 outils, vous avez maintenant toutes les cartes en main afin d’identifier les retournements de tendance sur les UT que vous travaillez.

Attention cependant à ne pas trop anticiper car des cassures de droites de tendances / moyennes mobiles arrivent souvent et une réintégration peut vous coûter un stop si vous rentrez de façon trop agressive.

Si vous désirez aller plus loin dans votre apprentissage afin d’en apprendre encore plus et de profiter un maximum des opportunités présentes sur les marchés :